French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Foire d'Ongles: le loup fait parler de lui

Foire d'Ongles: le loup fait parler de lui

Au pays des brebis, le loup a fait parler de lui

Publié par La Provence le lundi 13 août 2012

À la foire d'Ongles chaque année, au moment de la remise des prix aux éleveurs de brebis, c'est l'occasion pour ces derniers, pour les représentants des syndicats agricoles et pour les politiques présents de parler de ce qui les préoccupe. Et cette année, le loup - une nouvelle fois - a fait parler de lui. Ce qui peut parfaitement se comprendre quand on sait qu'un quart des agriculteurs des Alpes de Haute-Provence sont des élevages ovins.

"Notre agriculture est nécessaire dans le monde d'aujourd'hui a souligné ainsi Jean-Paul Comte (FDSEA). Et je me félicite de la position de José Bové qui dit qu'il faut faire quelque chose pour le loup."

Mais quoi ? Frédéric Esmiol président de la Chambre d'agriculture 04 trouve qu'on se concerte depuis trop longtemps (20 ans) sur le loup. "C'est un prédateur inutile qui sévit dans les élevages. Qu'on le mette dans des parcs et on s'occupera nous-mêmes des visites." Denis Malavieille, directeur adjoint de la DDT, a quand même essayé d'expliquer les modifications ayant eu lieu au fil du temps pour combler les lacunes, mais c'est Jean-Louis Bianco, président du Conseil général - comme le veut le protocole républicain à Ongles - qui a conclu en rappelant que "le loup n'est plus une espèce en voie de disparition. C'est l'éleveur !"

Jean Pierre TISSIER