French Dutch English German Italian Russian Spanish

Actualités

Accueil Actualité

Actualité

Deux tirs de prélèvement de loup autorisés en Maurienne

SAVOIE - Deux tirs de prélèvement de loup autorisés en Maurienne

Article publié par le Dauphiné Libéré le 17 septembre 2014

L'arrêté préfectoral est valable pour un mois, les tirs pourront être effectués dans le cadre d'actions de chasse à l'affût ou à l'approche

Du 1er janvier au 31 août, 111 attaques de troupeaux par le loup ont été signalées en Savoie. Au 31 août 2013, seulement 69 avaient été recensées. La Haute-Maurienne est le territoire le plus impacté, avec 48 attaques, 142 ovins en ayant été victimes.

Le préfet de la Savoie Eric Jalon vient en conséquence de signer un arrêté autorisant le prélèvement de deux loups, dans deux zones particulièrement touchées, se basant sur le dispositif autorisé par l'arrêté ministériel signé le 5 août par Ségolène Royal. Les tirs pourront être effectués jusqu'au 16 octobre "à l'occasion d'actions de chasse à l'affût et à l'approche". Les chasseurs pourront s'en charger, mais seulement ceux qui ont été formés par l'Office netional de la chasse et de la faune sauvage, et avec l'encadrement d'agents de l'ONCFS.

Un premier arrêté avait été pris le 15 juillet pour autoriser le prélèvement d'un loup, mais dans une autre configuration. Il n'avait pas été suivi d'effet.

Groupe national loup : boycott de la réunion du 10/09

Éleveurs et Montagnes (Paca) et Le Cercle (48) ont décidé de boycotter la réunion technique du Groupe national loup du 10/09 et demandent au gouvernement d'appliquer le plan loup, tout de suite !

L'association Éleveurs et Montagnes (PACA) et l'association Le Cercle (48) annoncent qu'elles refusent de participer à la réunion technique du Groupe National Loup qui se tiendra mercredi 10 septembre, à Lyon. Cette réunion sera en effet uniquement consacrée aux mesures de protection, thème qui selon les associations ne tient aucun compte de la gravité de la situation de l'élevage en France.
E&M et Le Cercle refusent d'envisager que les éleveurs puissent supporter un quelconque effort supplémentaire après tous ceux qu'ils ont déjà consentis. Depuis 20 ans, malgré les mesures de protection de plus en plus contraignantes qu'ils ont mises en place, la prédation n'a jamais cessé d'augmenter, prouvant leur totale inutilité. Dans les Alpes-Maritimes notamment, la totalité des constats réalisés cette année l'ont été sur des troupeaux protégés. La situation s'est encore aggravée en 2014. L'heure n'est donc plus à discuter des moyens de protection. Les associations demandent au gouvernement de faire appliquer le plan loup c'est-à-dire, comme il s'y est engagé, de prélever 24 loups immédiatement, par tous les moyens possibles, pour faire baisser la pression de la prédation sur les troupeaux. Elles rappellent qu'à ce jour, aucun loup n'a été prélevé en 2014.
Par ailleurs, E&M et Le Cercle demandent que le protocole de tir de prélèvement soit modifié et simplifié, afin de permettre aux éleveurs de pouvoir se défendre sans attendre que leurs bêtes soient massacrées par les loups.

Attaques de loups dans le 04: bilan désastreux

Le bilan des attaques de loups dans les Alpes de Haute-Provence au 31 août 2014 fait apparaitre un bilan désastreux pour le pastoralisme avec 30 % d'augmentation du nombre de constats réalisés et 23 % d'augmentation du nombre des attaques indemnisées par rapport à 2013 à la même date. On constate aussi 24 % d'augmentation du nombre des victimes indemnisées par rapport à 2013 à la même date. Forte augmentation du nombre de constats sur la Haute-Bléone (+167%), le Var (+160%), augmentation dans les Monges (+ 19%), le Moyen-Verdon (+33%) Haut-Verdon (+11%). On constate une stabilité du nombre de constats en Ubaye mais plus de victimes (+ 48%) dues notamment à 3 attaques sur Larche et Méolans qui ont fait plus de 15 victimes.

 

Attaques de loups dans les Alpes de Haute-Provence - Point au 31/08/2014

Source DDT 04

56 communes concernées

114 exploitants et groupements pastoraux touchés par les attaques de loups

   

2014

2013

massif

Données

   

Asse

Constats indemnisés

7

7

 

Nombre d'animaux indemnisés

36

30

 

Constats responsabilité du loup écartée

2

1

 

Nombre d'animaux non indemnisés

2

2

Bas-Verdon

Constats indemnisés

 

2

 

2 constats en cours d'expertise, 5 annulés (pas d'animal à constater)

Nombre d'animaux indemnisés

 

10

 

Constats responsabilité du loup écartée

1

2

 

Nombre d'animaux non indemnisés

19

10

Bléone

Constats indemnisés

 

2

 

Nombre d'animaux indemnisés

 

9

 

Constats responsabilité du loup écartée

 

2

 

Nombre d'animaux non indemnisés

 

12

Calavon

Constats indemnisés

 

1

 

Nombre d'animaux indemnisés

 

1

 

Constats responsabilité du loup écartée

1

 
 

Nombre d'animaux non indemnisés

1

 

Durance

Constats indemnisés

2

4

 

Nombre d'animaux indemnisés

8

10

 

Constats responsabilité du loup écartée

3

 
 

Nombre d'animaux non indemnisés

5

 

Haut-Verdon

Constats indemnisés

50

45

 

Nombre d'animaux indemnisés

112

110

 

Constats responsabilité du loup écartée

5

1

 

Nombre d'animaux non indemnisés

6

1

Haute-Bléone

Constats indemnisés

24

9

 

Nombre d'animaux indemnisés

60

41

 

Constats responsabilité du loup écartée

1

 
 

Nombre d'animaux non indemnisés

1

 

Jabron

Constats indemnisés

1

2

 

Nombre d'animaux indemnisés

1

2

 

Constats responsabilité du loup écartée

1

1

 

Nombre d'animaux non indemnisés

1

22

Largue

Constats indemnisés

 

3

 

Nombre d'animaux indemnisés

 

5

 

Constats responsabilité du loup écartée

1

1

 

Nombre d'animaux non indemnisés

3

7

Monges

Constats indemnisés

37

31

 

Nombre d'animaux indemnisés

93

90

 

Constats responsabilité du loup écartée

1

1

 

Nombre d'animaux non indemnisés

1

1

Moyen-Verdon

Constats indemnisés

24

18

 

Nombre d'animaux indemnisés

62

50

 

Constats responsabilité du loup écartée

5

1

 

Nombre d'animaux non indemnisés

51

11

Ubaye

Constats indemnisés

23

24

 

Nombre d'animaux indemnisés

99

78

 

Constats responsabilité du loup écartée

   
 

Nombre d'animaux non indemnisés

   

Vallée de la Blanche

Constats indemnisés

1

 
 

Nombre d'animaux indemnisés

7

 
 

Constats responsabilité du loup écartée

   
 

Nombre d'animaux non indemnisés

   

Var

Constats indemnisés

13

5

 

Nombre d'animaux indemnisés

49

8

 

Constats responsabilité du loup écartée

1

1

 

Nombre d'animaux non indemnisés

2

3

Total Constats indemnisés

 

182

148

Total Nombre d'animaux indemnisés

 

527

424

Total Constats responsabilité du loup écartée

 

22

11

Total Nombre d'animaux non indemnisés

 

92

69

Attaque de loups : un berger sauvé de justesse

A Beuil, Alpes-maritimes, un berger a bien failli être emporté dans le vide, poussé par ses brebis affolées par l'attaque de loups ! 20 bêtes ont sauté dans le vide et le berger s'en est sorti de justesse. Faudra-t-il qu'il y ait un décès pour que des mesures soient prises pour réguler la population de loups en France ? Eleveurs et Montagnes en appelle au gouvernement pour obtenir dans les plus brefs délais le retrait de cette race de la convention de Berne.

 

L'article de la France agricole à ce sujet

Un berger « poussé dans le vide par son propre troupeau »

Loups : Un berger « poussé dans le vide par son propre troupeau » (Confédération paysanne)

Publié par La France agricole le jeudi 4 septembre 2014

La Confédération paysanne indique jeudi dans un communiqué que la veille « un berger des Alpes-Maritimes a vu son troupeau attaqué par une meute de sept loups au bord d'une barre rocheuse. La fuite des brebis vers la falaise, l'emportant au passage, a failli lui coûter la vie. Plus de 20 animaux ont sauté. C'est la huitième attaque sur ce troupeau cette saison malgré une présence humaine permanente et 11 chiens de protection. On continue ? »
« La réunion du Groupe national loup mercredi permettra de dresser le constat d'une saison 2014 catastrophique. Au 25 août, on dénombrait déjà 4800 animaux tués, contre 3800 à la même date l'an dernier, et près de 30 départements sont touchés. Il y a quelques jours, un premier loup a été prélevé. Un premier, sur les 36 autorisés par la ministre de l'Ecologie », indique la Confédération paysanne.
« Les éleveurs et bergers sont à bout. Les attaques ont lieu jour et nuit, en alpage comme sur les fermes, que les troupeaux soient gardés ou pas. La seule solution sera bientôt l'élevage hors-sol. L'absence de réaction des ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie ne fait que favoriser l'industrialisation de l'élevage et la disparition des paysans », explique le syndicat.
« Nous réaffirmons que les loups doivent être retirés d'urgence de la convention de Berne et de la directive Habitat pour qu'enfin puisse être mise en place une régulation efficace », déclare la Confédération paysanne.

Plus d'articles...